Archives for 

salsifis

Salsifis – Culture du salsifis

Culture des salsifis aujourd’hui




Culture des salsifis selon les anciens

Le salsifis se plaît de préférence dans les sols profonds, légers et bien fumés. On sème au printemps, depuis février jusqu’en juin, en lignes espacées de 25 à 30 centimètres ; on recouvre avec la terre la plus meuble. Si le terrain est consistant, il faut recouvrir les graines, avec d’autres terres légères tamisées ou du terreau, sans quoi , comme elles sont très capricieuses, on s’exposerait à un échec. On éclaircit, si le plant est trop épais.

On sarcle et on bine plusieurs fois dans le courant de l’été, et l’on donne de copieux arrosements.

On commence à récolter les racines vers la fin de septembre et pendant tout l’hiver jusqu’au printemps. Les premiers semis effectués en février-mars peuvent commencer à se récolter depuis juin.

Graines de salsifis.

— La graine se récolte sur des semis de l’année précédente. Il faut couper la partie du veteuse ou aigrette avant son épanouissement, sans quoi cela deviendrait difficile ensuite, et on risquerait de perdre beaucoup de graines. Elles se conservent pendant un an.

Maladies des salsifis, Animaux nuisibles.

— La rouille met quelquefois sur les feuilles, surtout dans les années humides ; le plâtre et la bouillie bordelaise semblent atténuer les effets de cette maladie, mais il faut opérer le traitement dès le début. Les semis, faits de bonne heure au printemps, sont, dans certains sols gras, atteints par deux myriapodes, le géophile à longues antennes et le polydesmie aplati, qui s’introduisent dans la graine, lorsque la plantule commence à sortir et rongent complètement l’intérieur de la graine; de là, insuccès complet dans la levée. Nous avons eu maintes fois nos premiers semis entièrement détruits, nous ne connaissons aucun remède à cela. Il n’y a qu’une chose à faire, c’est de ressemer, mais il faut attendre qu’il fasse suffisamment chaud.

Que faire avec les salsifis.

— Les jeunes pousses de salsifis se mangent en salade, soit vertes ou blanchies; la racine est fréquemment employée dans les sauces et ragoûts de toutes sortes.

Le suc sert à marquer le linge, il produit à peu près la même teinte que la rouille.

 

Cette racine délicate veut, comme toutes les plantes de la même nature qui s’enfoncent beaucoup dans la terre, un terrain meuble, profond, léger, et frais sans être humide.

On mange de ce légume les racines, et même les feuilles, qui sont fort tendres. Il est toujours, ainsi que pour les carottes , utile de semer en rayons, et de faire usage du binage.

Semer les salsifis

La graine de salsifis se sème dès la fin de février jusqu’au mois de septembre. Ce dernier semis, de même que pour d’autres légumes, produit des plantes qui passent l’hiver, et fournissent dès le printemps, des ressources précieuses pour la table. Il suffit de mettre vingt centimètres d’intervalle, entre chaque rayon; puis au moyen des éclaircis, on ne laisse que dix centimètres à peu près entre chaque pied.
Comme la graine pourrirait en terre , si elle y restait longtemps sans lever, soit à cause du froid, soit à cause de la sécheresse, il ne faut la semer que lorsque la végétation se met en mouvement, et si le temps est trop sec il est nécessaire d’arroser.
Les salsifis peuvent rester en terre tout l’hiver, et n’être récoltés qu’au mois de mars ou d’avril, ou même de mai, pour faire place à d’autres ensemencements. Les personnes qui cueillent et mangent les feuilles, ne doivent pas les couper après la mi-septembre : la racine en souffrirait pendant la mauvaise saison, et d’ailleurs alors cette feuille est devenue dure.

En général, lorsqu’on a des emplacements commodes et du sable à sa disposition, il est bon de recueillir les racines à la mi-novembre ou en décembre au plus tard, de les faire sécher, et de les entasser par lits dans le sable. Ils en sont à la fois plus tendres, plus disponibles et moins exposés à être attaqués par les insectes, qui les gâtent et les rendent difficiles à nettoyer.

culture Salsifis

Graine de salsifis :

La graine de salsifis est assez difficile à recueillir, parce que les oiseaux, qui en sont très friands, l’attaquent avant sa maturité, et que, lors même qu’elle est sous un filet à l’abri de leur voracité, elle se détache et s’envole si on n’a soin de la recueillir matin et soir. On l’étend dans un lieu sec, sur du papier gris, où elle complète sa maturité; ensuite on l’ébarbe avec des ciseaux, parce que, sans cette précaution, il serait trop difficile de la diviser pour la semer.
La graine de salsifis se récolte sur les plantes de l’année précédente; elle ne conserve que pendant un an ses propriétés germinatives.

 

Jardinage bio

Culture du salsifis

On cultive deux espèces de salsifis : le salsifis commun et le salsifis ou scorsonère d’Espagne. Ça deux espèces diffèrent entre elles en ce que l’épidémie extérieur est blanc chez la première, et noir chez la seconde.

La culture du salsifis est à peu près la même que celle des autres racines; la graine se sème à la fin d’avril dans les terrains secs, et à la mi-mai dans les terres fortes; elle lève ordinairement au bout de quinze jours ou trois semaines; on peut aussi la semer au mois d’août.

salsifis culture

La terre doit être bien préparée et parfaitement ameublie car la racine du salsifis est sujette à devenir fourchue, courte et verreuse dans les terres compactes. On laisse hâler la terre pendant quelques heures avant d’y répandre la graine, qu’on sème en bordure ou en planches par rayons de 20 centimètres de distance; on la recouvre ensuite, et l’on passe le râteau pour unir la terre. On l’arrose le lendemain quand elle est un peu hâlée, et l’on continue de deux jours en deux jours si le temps est sec, jusqu’à ce qu’elle soit bien levée. Il est même à propos, quelques jours avant qu’elle ne lève, de lui donner un coup de râteau pour rompre la croûte qui s’oppose à la sortie de ses feuilles séminales.

Au bout de six semaines on éclaircit le semis de manière à laisser cinq centimètres d’intervalle entre chaque racine; on le sarcle en même temps et on le mouille pour rassurer les terres et remplir les vides, après quoi on ne l’arrose plus.

Le salsifis d’Espagne diffère des autres racines en ce qu’il porte sa graine la première année sans que sa racine en éprouve la moindre altération. Il commence à monter à la fin de juin, et donne sa semence en juillet. Il faut être attentif à la recueillir à mesure que les têtes s’épanouissent, car le moindre vent la disperse; les oiseaux en sont aussi très-friands…

On n’arrache ordinairement les racines qu’à la fin de la seconde ou de la troisième année. Comme la fâne du salsifis périt en hiver, on serfouit la racine à l’entrée du printemps lorsqu’elle commence à pousser de nouvelles feuilles. Peu de temps après elle pousse sa tige, qui s’élève, et fournit beaucoup plus que celle de la première année; sa graine mûrit aussi plus tôt, et peut se récolter dès le commencement de juillet; elle est préférable à celle de la première année.

Le salsifis a pour ennemi le ver du hanneton, qui coupe sa racine; dès qu’on aperçoit quelque pied dont la fane se flétrit, il faut chercher à détruire promptement l’insecte : autrement il ruine en peu de temps des rayons entiers.

planter salsifis