Archives for 

légumes

Rhubarbe – Culture de la rhubarbe

Culture de la rhubarbe aujourd’hui




Planter de la rhubarbe selon les anciens.

— Plante vigoureuse, qui demande un sol profond et riche, plutôt compact que léger.

On la multiplie par éclats de souches, en choisissant les pieds qui produisent les plus longs et gros pétioles. La plantation se fait à la sortie de l’hiver, vers la fin de mars, ou la première quinzaine d’avril, en lignes espacées de 80 centimètres ou 1 mètre en tous sens. On arrose aussitôt la plantation, on bine de temps en temps, afin de maintenir la surface du sol très propre. On ne commence à récolter que la deuxième année. Une plantation peut durer sept ou huit ans. Tous les ans, à la fin de l’hiver, avant la pousse, on donne un bon labour et on fume copieusement, et lorsque les tiges florales commencent à pousser, on les coupe dès leur apparition afin de donner de la vigueur aux feuilles.
On peut multiplier la rhubarbe de graines, qu’on sème aussitôt la maturité, en juillet-août, en pleine terre, ou en février-mars sur couches tièdes, pour être mise en place dans le courant de l’été. Ce genre de multiplication par le semis est peu usité, car les sujets qui en proviennent ne sont jamais bien francs.

En Angleterre, où l’on cultive beaucoup la rhubarbe, on la force pendant l’hiver. Pour cela, les plus belles touffes sont arrachées tout entières avec leurs mottes, et placées en serre, enterrées dans le tan ou sous bâches chauffées au thermosiphon. Cette pratique n’est guère usitée en France; le producteur qui opérerait ainsi ne s’y retrouverait pas , étant donné qu’en général les confiseurs
s’approvisionnent sur les marchés étrangers.

Il nous a toujours semblé qu’en cultivant une grande étendue de cette plante, en pleine terre, on arriverait à réaliser d’assez beaux bénéfices,en y intercalant d’autres cultures, qui ne lui nuiraient pas.

planter de la rhubarbe

Graines de rhubarbe.

— On fait choix, dans le courant de l’été, de quelques pieds, les plus francs, ayant trois ans de plantation au moins. On choisit de préférence ceux qui ont les pétioles les plus longs et larges. En juillet-août, la graine est mûre, on la recueille avec soin. Elle se conserve pendant trois ans.

Que faire avec la rhubarbe.

-Les jeunes feuilles, très tendres, peuvent être employées comme les épinards; les panicules, avant l’épanouissement des fleurs, peuvent être employés comme les choux-fleurs ; le principal usage consiste dans les pétioles et les côtes, avec lesquels on fait d’excellentes confitures et des gâteaux. On s’en sert journellement dans la pâtisserie.

plantation rhubarbe

Variétés.

— Il y a plusieurs races. Les meilleures variétés, issues du Rheum hybridum, sont :

Rhubarbe rouge hâtive de Tobolsk. — Rhubarbe Victoria (Myatts). — Rhubarbe Mitchells Royal Albert. — Rhubarbe monarque, etc.

Rhubarbe groseille (Rheum ribes) et rhubarbe du Nepaul (Rheum australe). — Très bonnes à cultiver pour le potager.

rhubarbe culture

Radis – Planter des radis

Planter des radis aujourd’hui Planter des radis selon les anciens — Cette race se sème toute l’année en pleine terre, parmi d’autres cultures ; l’hiver, on choisit une bonne exposition, et on abrite pendant les froids. Mais c’est surtout depuis février jusqu’en octobre, que les semis sont les plus nombreux. On sème à la volée, en planches […] Continue reading →

Pois – Culture des pois

Culture des pois aujourd’hui Culture des pois selon les anciens Le pois est peu difficile sur le choix du sol, il réussit à peu près partout, pourvu que les engrais ne lui manquent pas. Cependant, il semble que la réussite est meilleure dans les terres sablonneuses, suffisamment mélangées d’argile. La culture des pois se fait […] Continue reading →

Piment – Culture du piment

Culture du piment aujourd’hui Culture du piment selon nos anciens. — Le piment se cultive à peu près comme l’aubergine. On sème sur couches chaudes, en janvier ou février on repique sur couche, très près du verre, on donne de l’air chaque fois que la température le permet. En avril, pour le Midi, et en […] Continue reading →

Igname de Chine – Culture de l’igname de Chine

Origine. — Les Chinois l’appellent Sain-in. D’après le docteur Bretschneider, cette plante est indigène en Chine, car elle est mentionnée dans le plus ancien ouvrage de matière médicale, celui de l’empereur Schen Nung. D’après M. de Vilmorin, l’igname a été introduite en France en 1848, par M. de Montigny, consul de France à Shangaï. Il […] Continue reading →

Gombo – Culture du gombo

Planter le gombo aujourd’hui Origine. Plante annuelle, aussi appelée Okra, originaire de l’Amérique du sud, peu cultivée et hélas peu appréciée en France. Culture du Gombo selon les anciens Le gombo se multiplie de graines que l’on sème sur couches chaudes, depuis février jusqu’en avril, lorsque les jeunes plants ont poussé leur deuxième feuille,on les […] Continue reading →

Fèves – Culture des fèves

Culture des fèves aujourd’hui. Culture des fèves selon nos anciens — La fève réussit dans tous les terrains bien fumés, mais elle se plaît et donne de meilleurs résultats dans les terres franches un peu fortes. On commence à semer les premières fèves, en octobre et successivement de quinzaine en quinzaine jusqu’en mars, et cela […] Continue reading →

Estragon – Culture de l’estragon

Culture de l’estragon aujourd’hui Culture de l’estragon selon les anciens. — L’estragon ne produisant pas de graines fertiles, on le multiplie par la séparation des touffes au printemps, ou en juillet. On le dispose généralement en plates-bandes à bonne exposition, préalablement bien labourées, et copieusement fumées. On trace des lignes et l’on plante à 30 […] Continue reading →

Echalote – Culture de l’échalote

Culture de l’échalote aujourd’hui :   Culture de l’échalote selon nos anciens – L’échalote est une plante vivace dont la culture est des plus faciles. Elle est très rustique et s’accommode de tout terrain. Elle réussit dans les terres neuves de démolition, les plâtras et semble préférer les sols où il y a du calcaire […] Continue reading →

Cresson – Culture du cresson

Il y a trois types de cresson habituellement cultivés dans nos jardins, nous allons les passer en revue. Culture du cresson alénois – Le cresson alénois est une excellente plante trop peu cultivée et pas assez connue. Très rustique, des plus faciles a cultiver, elle vient pour ainsi dire sans soins, à toute exposition, et tout […] Continue reading →