Archives for 

arroche

Arroche – Culture de l’arroche des jardins

Arroche des jardins : variétés et culture.

Arroche des Jardins [atriplex hortensis).— Plante annuelle, de la famille des Chénopodées, connue de nos ménagères sous les noms de Belle-Dame, de Bonne-Dame, Armol, Arrode, Arronse, Erode, Prudefemme et de Follette. La source de ces noms vulgaires nous échappe. On dit l’arroche des jardins originaire de la Tartarie; c’est un de nos plus anciens légumes; les Grecs cultivaient l’arroche, les Romains aussi, et nous la retrouvons chez nous à toutes les époques de notre histoire horticole. Si Olivier de Serres n’en parle point, ce ne peut être que par oubli, et cet oubli est d’autant plus excusable que l’arroche, si commune dans le Nord, est peu cultivée dans le Midi.

Variétés d’Arroches.

Arroche rouge

Nous ne connaissons que deux variétés : 1/ L’arroche blonde et 2/ l’arroche rouge. Les feuilles de la blonde sont appétissantes; celles de la rouge animent le jardin de leur éclat si vif en temps de soleil, mais elles sont plus ornementales que potagères. On leur reproche avec raison de colorer désagréablement les soupes et de fournir un mets d’un aspect repoussant. Nous n’admettons pas la troisième variété dont parle le Bon Jardinier. Ce n’est que le produit d’un croisement entre l’arroche blonde et l’arroche rouge, produit d’un rouge sombre et malpropre. On l’obtient chaque fois que les deux variétés sont rapprochées l’une de l’autre.




Culture de l’arroche.

Il n’existe pas de plante plus facile à cultiver que celle-ci. Elle se reproduit de graines qui mûrissent en juillet et en août, selon les climats, et qui ne conservent pas deux ans leur faculté germinative. Quand on se contente d’un petit nombre de pieds, on éparpille de la graine çà et là dans le potager, et il en reste toujours assez malgré les sarclages. Une fois la plante dans le jardin, le vent se charge de renouveler les semis chaque année à la maturité, et parfois la terre en est tellement infestée qu’on ne peut plus s’en défaire. Quand on veut consommer l’arroche sous forme d’épinard, il convient de la semer en planche et en lignes, d’enterrer la graine à peine et de bassiner de suite le semis avec l’arrosoir à pomme. L’arroche s’accommode de tous les terrains, mais elle se plait surtout dans les climats humides, et, naturellement, ses feuilles deviennent d’autant plus amples que le sol est plus riche. Comme cette plante est précieuse par sa précocité, il vaut mieux la semer en automne (novembre ou décembre) qu’à la sortie de l’hiver: on gagne ainsi une avance de dix à douze jours.

Lorsqu’elle est levée, ce qui a lieu même avant la fin des gelées, on l’éclaircit de façon à laisser entre les pieds un intervalle de 18 à 20 centimètres, puis on l’arrose et on la sarcle de temps en temps. L’arroche est de courte durée ; elle se développe très rapidement. On peut ralentir ce développement en supprimant tous les huit jours l’extrémité de ses tiges avec les ongles, dès que ces tiges ont de 35 à 40 centimètres de hauteur. Par ce moyen, on obtient de très larges feuilles. On marque une ou deux plantes pour semenceaux et l’on n’y touche point. Celles-ci s’élèvent à 60 centimètres et plus, néanmoins il devient rarement nécessaire d’avoir à les soutenir avec des tuteurs. Dès que la semence est mûre et commence à se détacher, on la récolte pour l’étendre sur le grenier pendant une semaine, après quoi, on la met dans des sacs de toile claire et on la conserve en lieu sec jusqu’au moment de la répandre.

Graines.

Dès que les premières graines sont parvenues à maturité, on coupe les liges, qu’on fait sécher à l’ombre. Ces graines ne conservent leurs propriétés germinatives que pendant un an.

Arroches




Utilisation de l’arroche.

Les feuilles de ce légume remplacent celles de l’épinard pour adoucir l’oseille; elles entrent aussi dans la préparation des soupes maigres, appelées soupes vertes dans le nord de la France. Nous ne leur connaissons pas d’autre mérite. Seules, elles sont trop fades pour être consommées; elles se rapprochent beaucoup par leur saveur des feuilles de la bette-poirée et de la betterave que l’on mange dans les villages du Brabant en guise d’épinards.

Arroche des jardins

 

jardinage bio

Culture de l’arroche

— L’arroche des jardins est peu difficile sur le choix du sol, elle réussit partout, pourvu que les engrais soient en abondance et le terrain suffisamment ameubli.
On la sème en place de préférence, depuis le mois de mars jusqu’en août, dans des rayons peu profonds, distants de 30 à 40 centimètres; on sème clair et on
recouvre légèrement; et, si l’on opère pendant les chaleurs de l’été, on paille et l’on arrose abondamment.

Lorsque le jeune plant a développé ses trois ou quatre premières feuilles, on éclaircit et l’on repique s’il est nécessaire, puis on donne un premier binage léger;
cette opération doit se renouveler souvent ainsi que le sarclage.

Comme l’arroche monte rapidement à graine, il est bon de semer souvent, tous les vingt jours au moins, afin de n’en point manquer.

Cette plante gèle facilement, et les premiers froids la détruisent; l’arroche verte est celle qui résiste le mieux.

Graines de l’arroche.

— Les semis de première saison mûrissent leurs graines dans l’année. Ces graines se détachent de la plante avec une extrême facilité, et le moindre vent les
emporte au loin. On devra, pour parer à cet inconvénient, recueillir les montants avant que les graines soient entièrement mûres. Ces tiges ou montants seront
suspendus dans un endroit abrité; une fois secs, on détache les graines en les battant avec un petit bâton flexible, ou mieux encore en passant les tiges entre les
deux mains. Elles se conservent bonnes pendant cinq ou six ans. Le gramme contient environ 250 graines.

Maladies de l’arroche, Animaux nuisibles.

— L’arroche verte, parfois la blonde, est quelquefois atteinte d’une maladie analogue au blanc qui se développe sur les feuilles du rosier, c’est une espèce
d’oïdium. Les feuilles atteintes sont arrêtées dans leur végétation, recourbées, recoquillées, crispées, et la plante devient rachitique et ne pousse plus. Cette
maladie parait se développer, sur des plantes souffreteuses, elle est heureusement assez rare. Il faut arracher au plus vite les pieds atteints, les jeter au loin
ou les enterrer.
Il n’est peut-être pas une plante potagère, surtout étant jeune, dont les limaces et les escargots soient plus friands, ils dévorent même la racine. Il y a même
des sols où il n’est guère possible de la cultiver. On devra détruire ces animaux par tous les moyens connus.

Usages.

— L’arroche est employée en cuisine pour faire des potages aux herbes. On l’emploie comme l’épinard, et beaucoup de personnes la préfèrent à celui-ci. On
la mélange à l’oseille pour en corriger l’acidité.