Archives for 

épinard

Epinard – Culture de l’épinard

Culture de l’épinard aujourd’hui :

 




Culture de l’épinard selon les anciens

La culture de ce légume est des plus faciles. On le sème depuis février jusqu’en novembre, en rayons espacés de 30 à 35 centimètres ou à la volée par planches.
On recouvre la graine avec la terre la plus meuble.

L’épinard réussit assez bien dans les divers terrains en culture, mais de préférence dans un sol peu humide bien fumé avec de bons engrais énergiques. Quand il est jeune, l’arrosage au purin donne de bons résultats. Les semis faits depuis février jusqu’en juillet montent à graine, dans l’année; aussi, pour en avoir toujours à cueillir il est essentiel de renouveler les semis tous les quinze ou vingt jours au moins. On arrosera copieusement et souvent.
Au contraire, les semis d’août à novembre ne montent que l’année suivante, en avril, après avoir donné une abondante récolte pendant tout l’hiver, et on choisira de préférence les variétés à graine ronde. L’épinard de Viroflay nous a toujours donné de bons résultats.

Pour le printemps et l’été, on choisira les variétés à graine piquante, qui donnent une meilleure récolte et qui montent moins vite que celle à graine ronde ; pour hâter la germination, les maraîchers ont l’habitude de faire tremper les graines pendant douze ou quinze heures dans l’eau. Une fois la levée opérée, il faut arroser copieusement et souvent cela les empêchera de monter aussi vite, et dès que les plantes seront assez développées, on les arrachera pour les consommer. Pour ceux d’hiver au contraire, on commence d’abord par cueillir les feuilles inférieures, pour n’arracher qu’au printemps au moment où la plante monte.

On cueille une à une les feuilles les plus développées, en respectant les plus jeunes. Cette opération qui parait longue se fait vite, surtout par des personnes qui en ont l’habitude.

En général, les maraîchers ne sèment pas l’épinard seul; on l’associe toujours aux laitues, mâches, cerfeuil, etc.
Lorsqu’il est bon pour la vente, on l’arrache en éclaircissant toujours ; les racines servent à l’attacher en petites bottes.

 

Graines d’épinard.

— Certains auteurs conseillent de récolter la graine sur des variétés semées au printemps, car on peut par ce moyen en obtenir davantage et plus rapidement, mais la semence est moins nourrie, moins bonne que celle prise sur des plantes semées à l’automne. Il est préférable de choisir comme porte-graines des sujets semés à l’automne, et qui auront donné plusieurs récoltes de feuilles. Ils commencent à monter en avril et la graine est bonne à récolter vers la fin de juin ou juillet, selon les terrains.

Généralement les graines ne mûrissent pas toutes à la fois, et lorsqu’on s’apercevra que quelques pieds jaunissent et que les graines qui sont groupées autour de la tige changent de couleur, on les arrache et on les étend sur des draps ou des couvertures à mi-ombre. A partir de ce moment, il faudra y passer presque tous les jours, jusqu’à ce que l’arrachage soit terminé. Lorsqu’elles sont bien sèches, on les détache de la tige en les faisant passer entre les doigts, on les nettoie et on les met en sacs.

Elles se conservent bonnes pendant quatre ans. 30 grammes contiennent 2360 graines, le litre pèse 530 grammes.

Maladies de l’épinard, Animaux nuisibles.

— L’épinard est quelquefois atteint d’un champignon du genre meunier qui s’attaque aux racines et fait périr la plante en peu de jours. Cette maladie semble particulièrement se développer dans les sols calcaires et fortement fumés, nous l’avons plusieurs fois constaté dans nos cultures. Il n’y a pas de remède à cette maladie.

Le ver gris cause parfois de graves dégâts, il coupe la racine, à quelques centimètres au-dessous du niveau du sol, la plante jaunit et meurt; on ne s’aperçoit des ravages que lorsque les racines sont coupées; le meilleur remède est de détruire ces vers en bêchant le terrain. C’est dans les terres légères que l’on trouve le plus de vers gris et blancs.

Si le Botrytis tenella donne de bons résultats pour la destruction des vers blancs, comme on l’a annoncé, espérons qu’il sera possible de les anéantir.

Que faire avec les épinards.

— L’épinard est fréquemment employé en cuisine.
Privé de sa première eau, c’est un aliment léger et sain. On s’en sert pour les soupes maigres. On le prépare de plusieurs façons, au beurre ou à la graisse ; on le mélange à l’oseille pour en mitiger l’acidité. Alexandre Dumas aimait beaucoup les épinards, il les préparait à sa façon : après les avoir fait bouillir, il les assaisonnait à la graisse d’oie.

Les feuilles teignent la laine préparée par le nitrate de bismuth en jaune citron verdâtre, brillant et solide.

Les feuilles sèches donnent une teinture alcoolique de couleur verte qui sert à colorer les liqueurs de table.

Variétés.

– L’épinard a été divisé en deux classes : ceux à graine piquante, et ceux à graine ronde.

Èpinards à graine piquante (Spinacia spinosa Mœnch).
— Epinard commun. — Variété se rapprochant beaucoup de la plante sauvage cultivée en certains endroits. Les feuilles sont longues, étroites, aiguës, très sagittées et de qualité médiocre.

Epinard d’Angleterre ou épinard d’hiver. — Variété recommandable, produisant de très larges feuilles, longues et épaisses ; elle est très rustique et résiste assez bien à nos hivers, elle est très bonne et convient bien aux semis de printemps et d’été.

Épinard camus de Bordeaux. – Variété probablement issue de la précédente et améliorée par les maraîchers des environs de Bordeaux. Elle produit une rosette de feuilles arrondies, très développées et épaisses; très estimée sur les marchés de la région du Sud-Ouest.

Èpinards à graine ronde (Spinacia glabra Miller).

— Cette espèce se distingue de la précédente par ses graines et par son mode de végétation. Les feuilles sont plus larges, plus étoffées l’ensemble forme une touffe compacte et serrée ; les feuilles
sont plus amples dans toutes leurs parties que l’autre espèce ; on assure qu’elles ont meilleur goût.

Epinard monstrueux de Viroflay. — Variété très recommandable, produisant des feuilles très larges, quelquefois de 20 sur 25 centimètres de longueur, et épaisses ; très rustique, convient pour les semis d’automne.

Epinard de Flandre. — Variété très répandue et cultivée en grand dans le nord de la France ; feuilles larges rustiques, peut se semer toute l’année.

Epinard à feuille de laitue. — Variété à feuilles larges d’un vert foncé très cloquées, étalées, touffe ramassée, de moyenne taille, rustique, de production moyenne.

Epinard lent à monter. — Variété encore peu connue, montant à graines moins vite que les précédentes. Feuilles vertes, cloquées; touffe ramassée et compacte; de bonne production, réussit bien semée à l’automne.

Epinard paresseux de Catillon. — Variété nouvelle, feuilles larges, épaisses, légèrement cloquées, résiste très bien à la chaleur.

 

Jardinage bio

Cette plante annuelle offre deux variétés principales : la grande, et la commune, autrement appelée épinard mâle. La seconde espèce est plus délicate au goût; mais la première fournit davantage, supporte mieux l’hiver, et fond moins au feu. Ces deux variétés se cultivent absolument de la même manière.

Semer l’épinard

L’épinard peut se semer pendant huit mois entiers, depuis la fin de février jusqu’au mois d’octobre. Il faut choisir la meilleure terre du potager, et terreauter la semence quand on le peut. On sème à la volée les épinards qui doivent passer l’hiver, mais il convient mieux de semer par rayon ceux que l’on consomme pendant l’été; il y a plus de facilité pour les serfouir et les couper.

Le premier semis pour passer l’hiver a lieu à la mi-août, et l’on commence d’en jouir dans les premiers jours d’octobre.
La seconde semence se fait à la mi-septembre, et ne se consomme guère avant l’hiver.
La troisième se fait dans les premiers jours d’octobre; on recommence à la fin de février ou en mars, et ces nouveaux semés se mangent après les derniers qui ont hiverné; on les coupe dès qu’ils sont assez forts. Ils ne donnent que cette coupe car ils ne tardent pas à monter en graine, ainsi que des semences d’automne; quinze jours après on en sème encore on peu qui a le même sort, et l’on continue de quinzaine en quinzaine pendant tout l’été. On observera que la graine de l’épinard commun est beaucoup plus prompte à lever que celle de la grande espèce, qui demeure quelquefois en terre quinze jours ou trois semaines.

culture epinard

La seule culture que cette plante exige après avoir été semée, hersée et marchée, est d’être sarclée exactement et mouillée au besoin pendant l’été, sans quoi elle jaunit, et monte au sortir de terre; si l’on peut la mettre à l’ombre dans les grandes chaleurs, la feuille en vient plus verte et plus belle.

On conserve pour porte-graines quelques-uns des pieds qui ont été semés avant l’hiver; on soutient les tiges avec des lattes, et on les arrache quand elles commencent à jaunir, sans attendre qu’elles sèchent tout-à-fait; la graine achève de mûrir au soleil étendue sur un drap. Parmi les pieds fertiles on en trouve de stériles, qui, au lieu de graine, portent tout le long de leurs rameaux des groupes de petites fleurs sans pétales, qui ne sont à proprement parler que des étamines, qui se dispersent et tombent en poussière dès qu’on les touche. Il faut avoir soin d’arracher ces faux-pieds aussitôt que la fécondation est opérée, d’autant plus qu’ils sont infructueux, et nuisent aux bons.

 

Jardinage bio

 

Culture de l’épinard

Bien que ce soit un légume d’importance plus que secondaire, il est utile d’en cultiver quelques planches dans le potager, comme variation à apporter dans les légumes, et comme ressource quand le potager est pauvre. L’épinard demande une terre bien fumée, et des arrosements assez copieux; le plus grand inconvénient de ce légume est de monter très vite en graine; il faut en semer tous les trois semaines pour en avoir toujours. La variété à feuilles d’oseille est la moins sujette à monter, c’est ce qui me la fait adopter pour tous les potagers.

semer des epinards

L’épinard se sème en place depuis mars jusqu’en septembre, on peut en semer comme récolte secondaire, en touffes dans le carré entre les choux, les choux-fleurs, les artichauts, les cardons  etc…; et dans le carré en planches, après une récolte de carottes ou d’oignons. On sème en lignes espacées de 30 centimètres. Les semis de juillet et août sont moins exposés à monter, surtout dans le carré en planches, on peut en faire plusieurs coupes; si l’on désire avoir des épinards dans l’hiver, on peut en semer à l’automne sur couche froide et sous châssis.

Lorsque les épinards ont été atteints par la gelée, on les trempe dans l’eau froide, et on les laisse sécher lentement dans une chambre, ils reviennent parfaitement et peuvent être consommés sans inconvénient.

Les épinards aiment l’eau, ils demandent de fréquents arrosements.

Jardinage bio

semis epinard
Synonymes de l’épinard : Espinoche, Grand Épinard, gros Épinard.

La graine d’épinards peut être semée depuis le mois de février jusqu’en octobre; mais les semis faits pendant les chaleurs de l’été ne peuvent donner de bons résultats : l’épinard semé à cette époque de l’année forme immédiatement sa tige florale, monte, et ne produit que peu de feuilles, qui sont de qualité inférieure; c’est donc au printemps et en automne que les épinards peuvent être semés avec le plus d’avantage.

On sème, soit en lignes, soit à la volée, en planches, à raison de 400 grammes de graine par are; l’épinard se sème aussi dans les planches de pois, entre les lignes, et dans les intervalles des plantations de choux et de choux-fleurs. Mais, quelque emplacement qu’on choisisse pour les épinards, ils doivent toujours être semés clair, si l’on veut en obtenir de belles feuilles.
La semence est enterrée par un hersage par-dessus lequel on répand une couche mince de fumier bien consommé pour tenir lieu de paillis. Un ou deux arrosements, au besoin, facilitent la levée des épinards. La récolte des feuilles se continue jusqu’à ce que les tiges commencent à monter.

Graine d’épinard

La meilleure graine d’épinards est celle qu’on récolte sur des plantes bisannuelles, semées en automne pour porter graine l’été suivant, au mois de juillet; elle conserve ses propriétés germinatives pendant trois ans.

planter epinard